Consultation en fleurs de Bach

Les fleurs de Bach sont les premiers élixirs floraux à avoir été inventés il y a de cela plus d’un siècle en Angleterre, par le Docteur Bach qui leur a donné son nom. (depuis un certain nombre d’élixirs floraux ont vu le jour aux quatre coins du globe : élixirs andins, élixirs du Bush, les contemporains du laboratoire Deva en France…)

Concernant les premières, 38 fleurs ont rencontré la sensibilité hors pair du Docteur au fil des années et de ses rencontres avec la nature environnante. Celui-ci les a sélectionnées pour en faire des remèdes permettant de rééquilibrer l’ensemble des émotions humaines, en agissant par là à la racine de la maladie. En effet pour le Docteur Bach, tous nos troubles, y compris physiques, ne sont que des symptômes d’un déséquilibre plus profond, énergétique et émotionnel. Ce déséquilibre pourra avoir pour cause un conflit entre notre personnalité et notre être profond, ou bien résultera d’une inadéquation entre nos choix et notre chemin de vie. Un autre présupposé de cette technique est que tout état négatif porte les germes de son versant positif, qui ne demande qu’à s’épanouir. Réjouissez-vous donc d’avoir certains défauts, car ils sont avant tout la promesse de belles qualités !

Les différentes fleurs ont été regroupées à travers 7 groupes d’émotions : les états de peur, le doute et l’incertitude, le manque d’intérêt pour le présent, les états de solitude, l’hypersensibilité aux influences et aux idées, les états d’abattement et de désespoir, et le souci excessif du bien-être d’autrui. Certaines (« les douze guérisseurs ») sont des fleurs ayant trait à la personnalité, d’autres seront en lien avec des états chroniques et des comportements compensatoires, quant les dernières travailleront davantage sur l’humeur et les états passagers. Au conseiller en fleurs de Bach revient donc la tâche, à travers la qualité de son écoute, par son intuition et la finesse de son esprit de synthèse, de découvrir quel(s) état(s) émotionnel(s) sont bloqués, meurtris ou insuffisamment exprimés et de choisir la ou les fleurs correspondante(s). Il est parfois difficile d’accéder de prime abord aux fleurs de personnalité, la vie et ses aléas ayant pu progressivement modeler, voire même recouvrir notre tempérament initial. Certaines fleurs pourront alors servir de catalyseur pour permettre une meilleure compréhension de votre problématique. Nos émotions fonctionnent selon le même principe que les peaux d’oignon : certaines plus bruyantes en cachent d’autres, peut-être plus silencieuses, mais qui restent néanmoins tout aussi capitales à prendre en compte.

Lors d’une consultation en fleurs de Bach, c’est vous qui menez la danse : au cours de la séance d’environ 1h, je vous offre un espace d’écoute ouverte, bienveillante et sans jugement. Vous seul décidez du cours de l’entretien, en vous laissant porter par vos ressentis, au gré de vos associations d’idées. Lorsqu’il m’arrivera de prendre la parole, ce sera simplement dans le but de vous faire préciser votre sentiment, afin de me repérer dans le choix des fleurs, non pour vous orienter comme je le ferais en consultation de naturopathie. A l’issue de la séance, vous repartirez avec une synergie personnalisée, qu’il vous faudra prendre pendant un minimum d’un mois suivant mes indications. Si le mélange de plusieurs élixirs est admis, et même souvent pertinent, je limite toujours mon choix à un maximum de 6 fleurs, afin de vous proposer l’accompagnement le plus ciblé possible. Moins il y a de fleurs, plus celles-ci agissent en profondeur. La synergie fera l’objet d’une seconde dilution par mes soins, afin de vous garantir un résultat durable : en effet, la prise en aiguë (directement au flacon acheté dans le commerce) n’a d’utilité que sur des blocages momentanés et présents. Par exemple, si vous procrastinez devant une tâche ingrate à accomplir, je vous conseillerais Hornbeam en aiguë. Toutefois, si vous manquez chaque matin d’allant et d’entrain, vous prendrez ce même élixir mais cette fois-ci en dilution. C’est davantage dans ce sens que nous travaillerons en consultation.

Les élixirs floraux peuvent être pris à tout âge, et dans tous les cas de figure, y compris lorsqu’un traitement allopathique est en cours. En effet, de par leur procédé de préparation fondé sur la méthode de dilution, comme en homéopathie, ils sont exempts de principes actifs. Les fleurs sont recueillies dans des espaces préservés de la pollution environnante, puis déposées dans de l’eau pure et dynamisée. Suivant les fleurs utilisées, la teinture-mère sera obtenue par solarisation ou par ébullition. Après dilution, l’élixir sera ensuite conservé dans un flacon en verre avec ajout d’alcool fort (Cognac ou alcool de fruit) et d’eau de source dans des proportions précises et fidèles à la méthode originale. Pour les personnes sensibles aux molécules d’alcool, et bien que la quantité ingérée reste infime, des formules à la sève d’acacia existent également. Leur conservation nécessite toutefois quelques précautions particulières.

Afin de vous accompagner au mieux dans votre évolution, un suivi mensuel est nécessaire.

A l’issue d’une première consultation naturopathique, je pourrais être amenée à vous proposer un suivi en fleurs de Bach, s’il m’apparaît que certains blocages émotionnels entravent la bonne poursuite des cures.